L’apithérapie peut-elle remplacer la médecine traditionnelle ?

Apithérapie

L’apithérapie, ce terme semble évoquer une énième médecine alternative pour guérir tous les maux du quotidien ! Et pourtant, cette méthode naturelle qui consiste à se soigner avec les produits de la ruche était déjà pratiquée au Proche-Orient 2 700 ans av. J.-C. ! À cette époque, le miel n’était pas un aliment, mais un médicament. De plus, ce doux nectar sucré n’est pas le seul à procurer des bienfaits ! Propolis, gelée royale, pollen, cire et même venin… découvrez une nouvelle façon de vous soigner !

Qu’est-ce que l’apithérapie ?

Pour comprendre le sens du mot « apithérapie », il suffit de le décomposer. « Apis » signifie « abeille » en latin et « thérapie » provient de mot grec « therapeia » qui se traduit par « cure » en français. En d’autres termes, l’apithérapie consiste à prendre soin de votre corps en ayant recours aux vertus thérapeutiques des produits confectionnés par les abeilles.

Là où cela devient intéressant, c’est que chaque produit de la ruche ne se contente pas de guérir une pathologie unique. Ces remèdes agissent en réalité comme un fortifiant naturel pour vos défenses immunitaires, à l’inverse des antibiotiques qui vous les détruisent en même temps que la maladie !

Ne sous-estimez jamais leurs pouvoirs médicinaux, vous risqueriez d’être surpris. Et pourtant, rien de réellement miraculeux ! C’est juste du bon sens et un retour aux sources avec une médecine au plus proche de la nature et du vivant.

Comment se pratique l’apithérapie concrètement ?

Dans certains pays plus ouverts aux méthodes douces, comme la médecine chinoise, la pratique de l’apithérapie est largement répandue. L’apithérapeute a notamment recours au venin d’abeille qu’il injecte directement sur des zones localisées de son patient. Les abeilles vivantes sont alors saisies à l’aide d’une pince et placées sur la peau du malade afin que celles-ci leur concèdent quelques piqûres.

Cette méthode, dite d’« apiponcture », est sujette à de nombreuses polémiques. En effet, elle est douloureuse pour le patient et mortelle pour l’abeille ! Heureusement, une solution moins cruelle existe : elle est notamment utilisée par les apiculteurs. Elle consiste à placer une grille électrique à l’entrée de la ruche pour recueillir le venin (« l’apitoxine »). Le choc électrique génère chez l’abeille ouvrière un réflexe de piqûre, mais n’est pas dangereux pour elle. Le venin est ensuite récupéré dans un collecteur.

En France, comme en Europe, cette thérapie avec les abeilles n’est pas reconnue comme médecine officielle. L’apithérapeute est donc souvent un acuponcteur, un homéopathe ou un naturopathe. En revanche, l’usage du miel, de la propolis et de gelée royale tend à se démocratiser ! Contrairement aux idées reçues, et à l’instar des plantes médicinales, se soigner avec les abeilles n’est pas moins efficace qu’un traitement antibiotique, bien au contraire !

Retrouvez tous nos produits en vente sur notre boutique en ligne !

Produits de la ruche : les incontournables !

Sans surprise, le miel est connu de tous ! Mais, qu’en est-il pour les autres produits ? Laissez-vous surprendre pour la vaste gamme qu’une miellerie digne de ce nom peut vous proposer.

Le miel

L'apithérapie avec le miel

Chez les abeilles, le miel est la principale source d’alimentation des ouvrières et des faux bourdons (mâles). Elles le produisent elles-mêmes, grâce à un travail d’équipe bien rodé :

  1. Les butineuses puisent le nectar des fleurs qu’elles pollinisent et le placent dans leur jabot, qui est une sorte de poche de stockage extensible.
  2. En regagnant le rucher, chaque butineuse va transmettre son butin de langue à la langue à une ouvrière manutentionnaire qui va le stocker dans les alvéoles des cadres de cire gaufrée. Cet échange de nectar entre les abeilles s’appelle la « trophallaxie ».
  3. À ce stade, le nectar contient toujours trop d’eau. L’ouvrière va donc le déshydrater en le régurgitant à plusieurs reprises. Par cette opération, l’abeille lui confère de précieuses enzymes, et c’est ainsi que le miel est fabriqué.
  4. Les manutentionnaires peuvent également compter sur le soutien des ventileuses qui régulent l’hygrométrie, le taux de CO2 et la température par des battements d’ailes. Après évaporation de l’excédent d’eau du nectar devenu miel, celui-ci est enfin operculé pour être conservé.

Le miel est riche en sucre, sans être trop calorique (310 calories pour 100 g de miel). Il a des propriétés antioxydantes, antibactériennes et anti-inflammatoires. Il améliore la rétention de calcium et de magnésium, ainsi que votre taux d’hémoglobine dans le sang. Jadis, le miel était également utilisé pour cicatriser des plaies. C’est d’ailleurs toujours actuellement le cas avec le miel thérapeutique utilisé par les hôpitaux et les cliniques.

Le pollen

Pollen

Les abeilles récoltent le pollen lors du butinage des fleurs. Sur leur tibia se trouve une sorte de corbeille, ainsi qu’une brosse sur le tarse et un peigne à son extrémité. Avec une telle anatomie, et à l’aide de ses glandes salivaires, il devient facile pour la butineuse de créer des pelotes de pollen compactées qu’elle place dans sa corbeille.

Si vous observez les abeilles de suffisamment près pendant leur pollinisation, vous apercevrez aisément ces amas de pollen situés au centre de leurs pattes arrière. Au retour à la ruche, la butineuse va placer le pollen dans des alvéoles, souvent sur le dessus d’un cadre de couvain. Cet aliment leur est en effet indispensable pour créer de la gelée royale, dont la reine se nourrit exclusivement.

Le pollen est un fortifiant naturel d’une grande efficacité. Il stimule votre système immunitaire, lui donne de la tonicité. Il apporte donc à votre organisme toutes les défenses naturelles dont vous avez besoin ! C’est également un produit très efficace pour réduire la fatigue et pour réguler votre transit intestinal.

La propolis

La propolis provient des bourgeons des arbres. De sa traduction littéraire, en grec ancien : « pro » signifie « devant » et « polis » se traduit par « cité ». La propolis représente donc les remparts devant la cité pour protéger les abeilles du vent et des maladies. Elle leur sert à calfeutrer la ruche pour la rendre plus étanche. Elle permet ainsi de maintenir une bonne température en évitant les entrées d’air parasite. La propolis participe également à garantir l’hygiène au sein de la colonie. Il arrive que les abeilles l’utilisent pour momifier leurs prédateurs morts qui seraient trop lourds à extirper de la ruche (musaraigne, par exemple).

Les qualités de la propolis sont nombreuses : bactéricides, antivirales et antifongiques ! Elle est notamment excellente contre le mal de gorge. La propolis se consomme généralement en gomme à mâcher, mais existe également en pommade, ou en teinture mère.

MaMiellerie.com vous propose de découvrir notre gamme de produits Propolia.

La gelée royale

Gelée royale

Une colonie d’abeilles privée de gelée royale ne pourrait plus nourrir leur reine ni leurs larves, ce qui aurait évidemment des conséquences catastrophiques pour la survie de l’essaim. C’est l’aliment clé pour le bon développement de la ruche. Ce sont les nourrices qui la produisent à partir de leurs glandes pharyngiennes et du pollen, qu’elles prédigèrent. C’est une composition riche en protéines et en acides aminés.

La présence de nombreux oligoéléments confère à la gelée royale des vertus antibactériennes, réparatrices et d’antibiotique naturel. Elle s’utilise préventivement pour renforcer votre immunité, généralement au printemps et à l’automne.

Le venin

Venin d'abeilles

Le venin est l’arme de défense ultime des abeilles contre les intrusions, les nuisibles et les prédateurs (frelons asiatiques, par exemple). Selon les castes, il existe plusieurs particularités : seules les femelles possèdent un dard, et l’ouvrière meurt rapidement après avoir piqué son adversaire. La reine, quant à elle, a la capacité de piquer plusieurs fois sans mourir. Toutefois, elle ne sort de la ruche que lors de son vol nuptial ou pendant un essaimage.

Le poison des abeilles constitue en réalité un puissant remède qui serait capable d’aider à la guérison d’une sclérose en plaques ! Néanmoins, il est généralement plutôt utilisé pour prévenir des rhumatismes, de l’arthrite, ou des tendinites. Le venin agit en effet comme un anti-inflammatoire.

Le propomiel

Comme son nom l’indique, le propomiel est un mélange de miel et de propolis brute. Ce produit se vend habituellement en teinture ou en poudre et s’administre par voie orale. Le propomiel permet le traitement de nombreuses affections médicales. Pour plus d’efficacité, il est recommandé de l’utiliser en complément d’un aromiel.

L’aromiel

Les aromiels sont des compliments alimentaires d’une grande richesse. Ils comportent des huiles essentielles, dont les effets sur la santé sont bénéfiques ! L’aromiel est donc une savante association des bienfaits des plantes médicinales et du miel.

Il en existe de nombreuses variantes ! Vous pouvez facilement réaliser un aromiel maison, à condition de respecter scrupuleusement les dosages :

  • avec un mélange de miel de romarin et d’huile essentielle de menthe poivrée pour faciliter la digestion ;
  • avec du miel de ronce et de l’huile essentielle de pin sylvestre, en cas de grosse fatigue ;
  • avec miel d’oranger et de l’huile essentielle d’orange douce, pour calmer les insomnies ;
  • avec du miel d’eucalyptus et de l’huile essentielle de thym, pour apaiser votre toux.

Bon à savoir !

Procurez-vous toujours ces produits de bien-être et d’apithérapie auprès de Ma Miellerie ou d’apiculteurs professionnels ! En effet, la plupart des miels de grande surface sont transformés. Ils ont subi des transformations dans l’unique but d’obtenir une belle apparence non cristallisée, mais au passage ils ont perdu toutes leurs propriétés si bénéfiques ! Le miel est alors réduit à un simple usage de « pouvoir sucrant ».

Que peut soigner l’apithérapie ?

Vous l’aurez compris, les produits de la ruche sont d’une grande richesse pour soigner toutes sortes de pathologies !

Pour obtenir une vision plus synthétique des vertus thérapeutiques du miel, et des autres produits dérivés, MaMiellerie a rassemblé pour vous toutes les informations à connaître dans des tableaux thématiques. (1)

L’apithérapie contre les problèmes respiratoires

MielPropolisGelée royalePropomiel et aromiels
Maux de gorge
Rhinite
Sinusite
Rhume des foins.
Réduit les crises d’asthme ;
Maladies de l’oreille ;
Rhinopharyngite ;
Maux de gorge.
Aide à se rétablir plus rapidement ;
Toux ;
Asthme ;
Sudation.
Bronchite ;
Grippe ;
Angine ;
Laryngite ;
Amygdalite ;
Emphysème.

L’apithérapie contre les problèmes de digestion

MielPropolisPollenVeninPropomiel et aromiels
Action protectrice de l’estomac ;
Infections intestinales ;
Ulcères ;
Pouvoir laxatif.
Contre le ver solitaire ;
Hémorroïdes et fistules ;
Ulcères ;
Hépatite virale.
Constipation ;
Ballonnements intestinaux.
Traitement contre l’hépatite B et la cirrhose (en cure).Ballonnements ;
Migraine d’origine digestive ou hépatite ;
Flatulences ;
Colites ;
Entérocolite ;
Gastrite ;
Mycoses digestives.

L’apithérapie contre les rhumatismes

PropolisVeninGelée royalePropomiel et aromiels
Arthrite rhumatoïde ;
Radiculite ;
Sacro-lombaire d’origine discale ;
Arthrose (en association avec de la cire) ;
Soigne les articulations ;
Troubles du système nerveux ;
Lombalgies ;
Hernie discale.
Très efficace contre les rhumatismes ;
Arthrite ;
Maladie de la goutte ;
Douleurs orthopédiques, rhumatologiques et ostéo-articulaires.
Nourrit le cartilage ;
Veille à la santé des os ;
Augmente la résistance contre les bactéries.
Arthrose et arthrite.

L’apithérapie contre les problèmes cardiaques et vasculaires

MielPollenGelée royalePropomiel et aromiels
Ralentit et régule le rythme cardiaque ;
Baisse la tension artérielle ;
Assure une bonne circulation sanguine.
Réduit l’hypertension artérielle.Améliore les tissus atteints par l’athérosclérose ;
Réduit l’hypertension grâce à l’effet des flavonoïdes ;
Restaure la tension artérielle (hypotension) ;
Supprime les troubles neuro-circulatoires (vertiges, bourdonnements, sifflements d’oreille).
Contrôle l’hypertension et l’hypotension ;
Protège contre l’athérosclérose ;
Hémorroïdes.

L’apithérapie contre les problèmes de peau

PropolisPollenGelée royalePropomiel et aromiels
Psoriasis et eczéma (à l’état naturel ou en pommade) ;
Protection de la peau contre les UV.
Dermatoses (acné, lupus, cicatrisation difficile, sécheresse excessive de la peau, etc.).Psoriasis, eczéma, et autres dermatoses.Eczéma, crevasses, engelures, gerçures, lupus, dermatose, furoncles.

L’apithérapie pour cicatriser les plaies

MielPropolis
Le miel est un excellent cicatrisant utilisé dans les centres hospitaliers (« miel thérapeutique »).Contre les plaies purulentes (staphylocoques, streptocoques).

L’apithérapie contre les problèmes ophtalmiques

MielPropolisPollen
Conjonctivite ;
Kératite (lésions et inflammation de la cornée) ;
Blépharite (inflammation de la paupière) ;
Maladies de la rétine, avec du collyre de miel.
Myopies ;
Blépharites ;
Kératites microbiennes ou virales ;
Traumatismes oculaires.
Rétinopathies (en solution oculaire) ;
Corrige certains troubles de la vision ;
Soigne la fatigue visuelle.

L’apithérapie contre les affections neurologiques

PropolisPollenVeninGelée royale
Insuffisance cérébro-vasculaire ;
Maladie de Parkinson (associée avec de la gelée royale)
Pollen et pain d’abeilles permettent de lutter contre le vieillissementArthrites ;
Tendinites ;
Névrites ;
Névralgies et traumatismes ;
Sclérose en plaques
Sous forme de cure, permet d’améliorer la mémoire et de réparer la fatigue cérébrale.

L’apithérapie contre les affections génito-urinaires

PropolisPollenGelée royalePropomiel et aromiels
Chez la femme : Inflammations urinaires, pyélonéphrite, infections bactériennes.
Chez l’homme : inflammations, hypertrophie bénigne, adénome de la prostate. Idéalement en complément d’un traitement par venin.
Chez l’homme : prostatite, active la spermatogenèse.Normalise les fonctions de la glande surrénale.Urétérite et affections génito-urinaires d’ordre général.

L’apithérapie contre les problèmes gynécologiques

MielPropolisPollenGelée royalePropomiel et aromiels
Vergetures (par massage) ;
Cicatrisation après une césarienne (en cataplasmes) ;
Facilite l’allaitement.
Colpites (utilisé en tampons imprégnés) ;
Endocervicites ;
Prurits ;
Infections bactériennes et inflammations.
Facilite l’allaitement.Facilite l’allaitement.Leucoplasie ;
Dyspareunie,
Aménorrhée (absence de règles) ;
Dysménorrhée (troubles des règles) ;
Leucorrhée (pertes blanches) ;
Mycoses ;
Contre les bouffées de chaleur.

L’apithérapie pour protéger vos enfants et votre nourrisson

MielPropolisGelée royalePropomiel et aromiels
Chez le nourrisson : Améliore son métabolisme, diminue les vomissements, les infections, la constipation et limite le risque d’anorexie.
Chez l’enfant : Angines, sinusites, pharyngites, rhinites, otites, bronchites, toux, contribution à la production de globules rouges et améliore la digestion.
Très efficace contre l’intertrigo (inflammation de la peau au niveau des plis fessiers).Contribue à la croissance de l’enfant et améliore son assimilation intestinale.Rhinopharyngite, angine, bronchite, sinusite, toux, asthme.

L’apithérapie vétérinaire est également pratiquée auprès des animaux d’élevage et domestique. Elle favorise leur croissance et leur bien-être, notamment grâce à des compléments alimentaires à base de pollen et de propolis.

Attention !

L’apithérapeute est un professionnel de la santé. Toutefois, il n’existe pas de formation spécifique pour le devenir. Pensez à vérifier le parcours de votre pratiquant avant de suivre ses prescriptions et à toujours consulter votre médecin traitant en absence d’améliorations !

(1) Source : Le traité Rustica de l’apiculture.

Partager cet article
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Vous aimerez